top of page

Apprends à connaître Vanda

Je te disais dans mon dernier article que Calmness Hotline proposera deux merveilleux ateliers avec la coach invitée Vanda Seetoh. Sa practique de la pôle dance contemporaine est absolument incroyable, mais elle n'est pas très connue à Montréal. J'ai eu le plaisir de discuter avec elle et j'ai profité de cette occasion pour lui poser quelques questions sur sa practique et sa vision de la pôle dance. Je te partage ce qu'elle avait a dire, pour que tu puisses à ton tour apprendre à mieux la connaitre.



Comment ou pourquoi as-tu décidé de mélanger la danse contemporaine avec la pôle?


J'ai d'abord été formée en technique de danse moderne/contemporaine et ballet. Mais mon intérêt pour la pôle dance m'a amenée à explorer des façons de joindre les deux disciplines en une seule, avec des principes semblables à la danse contemporaine. Ça implique de constamment explorer et expérimenter afin de doucement découvrir un langage unique pour l'expression de soi.


Pour moi, la pôle est une extension de la danse contemporaine, où le poteau devient mon partenaire de danser et nous créons un duo ensemble.


La pôle dance devenant de plus en plus populaire, as-tu l'impression que l'aspect contemporain est vu différemment des autres styles?


La pôle est une forme de danse qui m'a toujours fascinée grâce à son infini de possibilités. Sa diversité et sa constante évolution en font une forme d'art unique qui englobe différents styles et expressions. Même si ces styles sont différents, ils servent tous le même but; celui de danser, de bouger et de rechercher un sentiment qui ne s'exprime que par le non-verbal.


As-tu l'impression que ta manière de performer est différente avec la pôle, comparée à la danse « solo »?


Performer avec ou sans la pôle, la signification est la même pour moi, puisque c'est la narrative et l'imagination qui mêlent l'histoire entre le danseur et la danse.


Comment repousses-tu tes propres limites au quotidien?


Je suis constamment à la recherche et à la découverte de mes limites pendant que j'avance. Il est crucial pour moi d'être sûre de mes intensions mais de les questionner sur une base régulière, surtout lorsque je crée une nouvelle chorégraphie. J'ai peur de stagner et de laisser les circonstances me guider, alors j'essaie d'être à l'écoute de moi-même et de ne pas me limiter à rester dans cet état mental ou physique.


Qu'est-ce que la toi de 12 ans dirait si elle te voyait aujourd'hui?


Garde toujours l'enfant en toi.


Quel est ton but principal lorsque tu enseignes?


D'emmener les élèves dans un espace de possibilités et de découvertes..


Crois-tu que la musicalité est innée en chacun de nous, ou bien est-ce quelque chose qui s'apprend et qu'on doit travailler?


Je crois que notre corps intérieur a un sens naturel du rythme, qui est inné oui. Dans la façon dont notre coeur bat, comment on respire, la vitesse de nos pas, ou l'intuition de notre corps à bouger quand on entend une bonne chanson. Notre sensibilité à la musicalité peut être nourrie et développée avec le temps.


Quel est ton plus grand rêve?


C'est probablement, et c'est vrai et authentique à qui je suis, d'être entourée de mes semblables. C'est là, je crois, que la magie et de magnifiques choses, situations et endroits se produiront de manière organique et pour moi c'est ça le bonheur.



Je trouve ces réponses tellement authentique et touchantes. J'ai hâte que tu puisses rencontrer Vanda et partager sa philosophie. Sa manière de voir la vie et l'art est très organique et je trouve cela magnifique. Assure-toi de réserver ta place pour l'un (ou les deux) de ses ateliers le 26 août !

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page